Petite histoire de la comédie musicale à Londres

Petite histoire de la comédie musicale à Londres

Victor E.

separator

Avec Broadway à New York, le West End de Londres est l'un des endroits les plus riches en théâtres et donc en production de comédies musicales. Quel type de spectacles désigne-t-on par ce terme ? Comment ont-ils évolué au cours des années ? Quelles comédies musicales mythiques ont vu le jour à Londres ? Voici un aperçu de l'histoire des musicals et particulièrement des productions du West End, passées et à venir !

Mais au fait, qu'est-ce que la comédie musicale ?

La comédie musicale naît à la fin du XIXe siècle, avec la première pièce du genre : The Black Crook en 1866, reprenant des extraits d’œuvres allemandes. Héritière des opérettes françaises, s'inspirant plutôt des revues burlesque et de music-hall en Amérique, la comédie musicale se caractérise par un mélange de chansons, de dialogues parlés et de danses. Bien qu'on parle de « comédies », les sujets du genre ne sont pas forcément joyeux, et c'est pourquoi on a tendance à privilégier l'appellation anglaise musicals.

Les débuts de la comédie musicale

A son commencement, la comédie musicale présente plutôt des numéros musicaux autour d'un thème vague. La cohérence n'est pas toujours de mise non plus, avec plusieurs compositeurs pour une même pièce. Mais à partir des années 20, l'apparition du jazz enrichit le genre. Beaucoup de comédies musicales sont créées aux Etats-Unis, puis jouées à Londres.

Les années 30 voient un renouveau grâce à un aspect beaucoup plus théâtral donné à la comédie musicale, avec l'apparition du cinéma parlant. On trouve d'un côté les comédies musicales sur scène, comme Showboat en 1927, et de l'autre, celles au cinéma.

Des années 40 aux années 50 : l'âge d'or

L'âge d'or des comédies musicales apparaît avec notamment le librettiste Oscar Hammerstein II et le compositeur Richard Rodgers. Ils font progresser le genre, lui permettant d'aborder des sujets sociaux sans négliger l'humour. Plusieurs de leurs pièces deviennent des classiques adaptés en films, comme La Mélodie du bonheur.

D'autres musicals célèbres suivent, avec de nouveaux compositeurs, diversifiant le genre. Mais c'est véritablement en 1957 que naît un des chefs d’œuvre de la comédie musicale par Leonard Bernstein : West Side Story. Il est révolutionnaire car le chant et la danse, d'ordinaire séparés dans les comédies musicales, se mêlent aux dialogues parlés. Les danses d'ensemble s'organisent de manière cohérente au sein de l'histoire et peuvent se transformer en solos.

Quelques-unes des plus célèbres comédies musicales de l'époque :

  • Carmen Jones (1943)
  • Oklahoma ! (1943)
  • Annie Get Your Gun (1946)
  • The King and I (1951)
  • My Fair Lady (1956)
  • The Sound of Music (1959)

Les années 60-80 : un renouveau dans les thèmes

Les changements culturels et sociaux permettent aux comédies musicales d'aborder des sujets plus libres et plus osés. On voit Cabaret sur scène, le mouvement hippie permet de faire naître la comédie musicale Hair, ou on assiste au sanglant Sweeney Todd de Stephen Sondheim, créé à Londres.

C'est aussi à Londres qu'on découvre les créations de certaines des plus célèbres comédies musicales. La révolution sexuelle fait naître le musical débridé The Rocky Horror Picture Show. Surtout, le compositeur Andrew Lloyd Webber crée Jesus Christ Super Star en 1971, et une dizaine d'années plus tard, Evita, Cats et The Phantom of the Opera. Ces comédies musicales connaissent un immense succès et sont parmi les plus connues aujourd'hui.

Une autre comédie musicale mythique voit le jour en 1985, grâce à Claude-Michel Schönberg et Cameron Mackintosh : Les Misérables. A ce jour, avec The Phantom of the Opera, il s'agit d'une des comédies musicales les plus anciennes à être jouées sans interruption depuis leur création.

Quelques autres musicals joués durant ces décennies :

  • Hello, Dolly ! (1964)
  • Man of la Mancha (1964)
  • Chicago (1975)
  • Nine (1982)
  • Miss Saigon (1989)

Des années 90 à nos jours

Les années suivantes sont également riches en créations de comédies musicales en tout genre. A Londres naissent ainsi dans les années 90 Sunset Boulevard – basé sur le film Boulevard du Crépuscule – et Mamma Mia! basé sur les chansons du groupe Abba. A Broadway, Disney transpose ses dessins animés sur scène : The Lion King, The Beauty and the Beast. D'autres musicals voient le jour, comme la relecture de la Bohème de Puccini avec Rent, une histoire dramatique sur un groupe d'artistes atteints du sida.

Les années 2000 ne sont pas en reste avec de grands succès aux Etats-Unis comme The Producers, une satire de l'univers des comédies musicales ; Wicked qui reprend des personnages du Magicien d'Oz, ou encore Hamilton, sur le père fondateur des Etats-Unis. Mais Londres tire aussi son épingle du jeu avec Billy Elliot : the Musical et Mary Poppins, se basant sur les films originaux, ou We Will Rock You, qui reprend les chansons du groupe Queen.

Quelques autres comédies musicales créées à Londres ces dernières années et toujours à l'affiche :

  • Thriller – Live (2009)
  • Matilda the Musical (2010)
  • The Bodyguard (2012)
  • Charlie and the Chocolate Factory (2013)

Et maintenant ?

Londres démontre ainsi un riche passé de comédies musicales, qu'elles aient été transférées de Broadway ou créées à West End. On n'en est que davantage impressionné quand on va voir un spectacle qui se joue depuis plus de vingt ans. Mais Londres n'oublie pas le futur pour autant, puisque cinq nouveaux musicals sont à venir dans les théâtres de la ville : 42nd Street, An American in Paris, Dreamgirls, The Girls et Murder Ballad. Le West End réserve encore bien des surprises !

Réserver une comédie musicale à Londres

Vous vous rendez à Londres prochainement et ne savez pas quel spectacle réserver ?
Bonne nouvelle ! Nous avons répertorié les meilleurs spectacles à l'affiche.

Réserver maintenant